mercredi 16 octobre 2013

Pas besoin de voyager loin pour découvrir une autre culture...

… Il suffit de se faire des amis étrangers!

Namaste! (Salut/bonjour/au revoir informel) 

A l'étranger, j'ai toujours vécu dans des collocs multiculturelles, et de rencontres en partages, on en apprend beaucoup sur la culture des autres (et aussi sur notre propre culture, mais ça c'est une autre histoire!). 
Je me souviens des dimanches d'été cuisine du monde à Vancouver, où l'un des 12 collocs était en charge de nous faire découvrir des spécialités de son pays, je me souviens des discussions qui s'ensuivaient jusqu'à tard dans la nuit avec ma colloc chinoise et mon colloc indien. Je me souviens de ma "famille" d'Australie et de nos diners quotidiens à rallonge (de la préparation, jusqu'au thé après la vaisselle). Je me souviens des films que j'ai découvert, des plats que j'ai gouté, des chansons sur lesquelles j'ai dansé, des histoires qui m'ont fait rire ou réfléchir... Tout ce qu'on m'a donné, tout ce que j'ai donné en retour, tout ce qu'on a partagé, et que j'emmène partout avec moi depuis et qui me réchauffe le coeur quand la vie me semble un peu morne.

La dernière colloc : 2 népalais (1 manquant), une singapourienne, une Sri-Lankaise, une française

Dhanyabad ! (merci)

J’ai habité un an avec des Népalais (et pas que) à Melbourne et ce fût une très belle rencontre pour moi qui n'en avait jamais côtoyé auparavant. J’ai beaucoup appris sur leur culture sans avoir encore jamais posé les pieds au Népal... Et depuis, je n’ai qu’une hâte, c’est de découvrir ce pays en compagnie de mes amis.
En vivant au quotidien avec eux, je me suis initié à leur culture et à leur coutumes et entre autres : la nourriture, la langue, les traditions (au travers de fêtes), la musique…
J'ai découvert un peuple ouvert et généreux, très travailleur mais ayant la joie de vivre, toujours prêt à s'amuser et rigoler. Et surtout, un peuple très fier de son pays, conscient de ses problèmes, et prêt à y retourner pour changer les choses.... J'ai un immense respect pour eux!

Le drapeau népalais est le seul au monde qui n'ait pas 4 côtés. Les 2 triangles symbolisent les montagnes de l'Himalaya et représentent les 2 religions majeures, l'Hindouisme et le Bouddhisme.
La nourriture

Dal baht tarkari : Dal (soupe de lentilles et épices), baht (riz), tarkari (légumes au curry), qu'on mange avec les mains. C’est la base de la nourriture népalaise, mes collocs pourraient en manger tous les jours! Ce plat est parfois accompagné de aachare (pickles, une espèce de sauce fermentée très épicée. Mon colloc en faisait notamment un très bon aux tomates.

Momo : les dumplings népalais fourrés à la viande et qu'on déguste avec une sauce relevée ou non. Chaque région a sa sauce typique. Les jours de momos étaient un peu des jours de fête, on se divisait le travail, préparation de la farce, préparation des dumplings et cuisson à la vapeur, et on s'amusait à voir qui pourrait en manger le plus!! Personnellement j'étais assez accro... Et d'ailleurs il est grand temps que j'essaye d'en refaire ici!
Après la préparation des momos
Préparation des momos
Khasi ko masu (Curry de chèvre ou de mouton) : C'est à Melbourne que j'ai mangé un curry de chèvre pour la première fois... Un délice!
préparation traditionnelle des brochettes de buffle dans le jardin... (avec du boeuf en guise de buffle... et des hindous qui s'adaptent aux moyens du bord :p)


Le tea time était aussi sacré, on ne se prépare pas son thé individuel, c'est pour toute la maisonnée qu'on prépare un Chiya! (thé chaï)

Mito chaa! (C'était très bon!)  

Les fêtes et célébrations
Qui dit nourriture, dit repas de fête et célébrations, à l'occasion de different festivals! L’hindouisme et le bouddhisme étant les 2 religions principales au Népal, les célébrations sont en générales mixtes.

Tihar, le festival des lumières, une célébration Hindou/Bouddhiste. Durant 5 jours, on décore et on illumine toute la maison, on mange des plats traditionnels et tout un tas d'autres traditions.
Nouvel an Népalais où l'on a préparé un véritable festin!
La langue 
Il y a plus de 100 dialectes au Népal, mais la plupart des habitants parlent le Népalais, et beaucoup parlent aussi l'Hindi et d'autres langues Indiennes, qui sont très proches. Mais attention, ne confondez surtout pas un népalais avec un indien, il le prendrait très mal!


La musique
Certains de mes collocs étant musiciens (ou tout du moins mélomanes), beaucoup de répétitions se transformaient en karaoké improvisé pour notre plus grand bonheur ! Quand je les ai quittés, ils envisageaient de fonder un groupe… Nepallica! (fans de hard rock).

The Axe, est un groupe de rock népalais découvert en concert. Certains de mes collocs m'ont dit que les paroles étaient assez mièvres, mais ça ne les a pas empêchés de chanter en coeur :p


Une petite anecdote
Les noms de famille indiquent à quelle caste appartiennent les népalais : on me l’a expliqué quand j’ai découvert que 3 de mes collocs avaient le même nom sans être de la même famille!

Namaste! (Salut/bonjour/au revoir informel) 

Cela fait maintenant un peu plus de 3 mois que je suis rentrée, et la maison pleine de vie et les spécialités népalaises si réconfortantes me manquent terriblement.

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Je me permet de vous contacter car j'ai un projet de création d'un site d'interviews et de témoignages sur nos expériences de vies à l'étranger.
    Je vis moi-même en Californie du Nord et je suis curieuse de savoir comment on vit dans les autres coins du monde.
    Si vous êtes intéressés par ce projet, n'hésitez pas à me contacter sur mon email perso : sarabourg99@gmail.com.
    Merci d'avance,
    Sara

    RépondreSupprimer